L’innovation en santé cherche à permettre aux patients ou aux personnes à risque de maladie d’accéder à des outils, produits et services de santé de qualité, inclusifs, efficaces et abordables.

En 2005, les États membres de l’OMS se sont engagés à atteindre la couverture sanitaire universelle (CSU), reconnaissant que l’accès à des soins de qualité sans mettre en risque financier les personnes requérant des services sanitaires était un facteur déterminant de l’amélioration de la santé, du bien-être de tous et du développement humain. Dans ce cadre, il a été jugé essentiel d’investir dans la recherche et de produire des biens et des services de santé innovants accessibles et abordables.

L’inclusion de la CSU en tant que cible (3.8) de l’ODD 3 en 2015 favorise la R&D et l’innovation en particulier dans les pays les moins avancés. Leur développement passe par un décloisonnement des approches de l’innovation et par l’instauration de systèmes résilients et durables pour la santé qui facilite leur appropriation par les pays. L’innovation scientifique et technologique ainsi que l’innovation en sciences sociales et en matière de gouvernance permettent l’accès des populations aux biens et services et la participation des citoyens à leur propre santé et à la définition de nouveaux modèles de gouvernance.

Quelles sont les étapes qui mènent de l’idée à l’usage de l’innovation par les patients ? Comment détecte-t-on et valorise-t-on une innovation ? Comment la mettre à l’échelle, dépasser les barrières économiques et politiques pour faciliter son transfert au bénéfice des patients ? Existe-t-il une gouvernance de l’innovation ?

Afin de répondre à ces questions, les Amis du Fonds Mondial Europe ont organisé, en partenariat avec le Fonds mondial et Unitaid, un colloque au Hub Institute à Paris jeudi 4 avril 2019.

Télécharger la vidéo

Télécharger le programme

Télécharger le premier numéro de « Zoom » sur l’innovation en santé mondiale (en anglais)
Télécharger son résumé (en français)