LE FONDS MONDIAL ET L’INITIATIVE POUR UN ACCES EQUITABLE (IAE)

 

Mardi 9 février 2016, 8h30 – 10h30

Maison des Polytechniciens – 12 rue de Poitiers – 75007 Paris

L’un des enjeux majeurs pour une organisation comme le Fonds Mondial est de pouvoir adapter continuellement son modèle de financement afin d’obtenir un impact optimal des programmes qu’il soutient.

Au cours des quinze dernières années, le profil des pays bénéficiaires de l’aide publique au développement (APD) a beaucoup évolué, et la notion de « niveau de développement » s’est complexifiée, afin de relativiser la prédominance des critères économiques pour donner plus de place aux conditions de vie des populations.

Le Fonds Mondial a décidé, avec plusieurs partenaires internationaux, de lancer l’Initiative pour un Accès Equitable (IAE) dont le but est de développer un nouveau cadre d’étude de la classification des pays qui utiliserait des indicateurs relatifs à la situation épidémiologique, économique, aux systèmes de santé et de gouvernance locaux pour mieux guider les décisions d’allocation de ressources en santé.

Cette réflexion contribue à une « approche différenciée » de la situation des pays bénéficiaires de l’aide, visant non seulement à prendre en compte le poids des épidémies exprimé en termes de taux de morbidité et de mortalité, et le niveau de revenu national, mais à intégrer notamment les contextes épidémiologiques spécifiques, les besoins financiers de santé non couverts, l’environnement fiscal, ou encore les capacités d’absorption des pays, dans le but d’adapter avec plus de justesse les décisions de financement.

Cette préoccupation est guidée à la fois par l’urgence de s’assurer que les financements puissent bénéficier à tous de manière équitable, notamment en les réorientant là où les ressources font défaut, qu’il s’agisse de zones géographiques ou de populations délaissées, mais également par la volonté d’inciter progressivement les pays à mettre en place, selon leurs capacités, des canaux pérennes de financement nationaux se substituant à l’APD. Ceci permettrait notamment de réallouer une partie de l’aide à des programmes de soutien aux droits humains et à la société civile dans les pays à revenus intermédiaires (PRI) où ces questions demeurent sensibles.

Malgré quelques réussites comme en Azerbaïdjan ou en Moldavie, les gouvernements de nombreux pays à revenu intermédiaire notamment d’Europe de l’Est et d’Asie Centrale, restent encore réticents à investir dans des programmes au bénéfice des populations clés même si celles-ci représentent la part la plus importante des nouvelles infections dans ces pays. Ainsi, l’expérience montre que ces populations sont souvent délaissées au retrait des bailleurs internationaux, et que leurs possibilités d’accéder aux programmes de prévention et de soins souvent sérieusement compromises. La transition entre financements nationaux et accès à l’aide internationale  est primordiale et complexe.

Les Amis du Fonds Mondial Europe vous proposent une réunion d’échange et d’information pour débattre de ces questions à l’occasion d’un nouveau petit-déjeuner. Seront notamment abordés les thèmes suivants :

  • La place des pays à revenus intermédiaires dans le paysage de l’APD : besoins de financement entre financements domestiques et aide internationale
  • La situation et les enjeux de la lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme dans les pays d’EEAC
  • Les voies possibles de transition pour les pays à revenu intermédiaire en termes de de financement nationaux et d’APD santé
  • L’Initiative pour un Accès Equitable et le futur de l’accès aux soins dans les pays à revenus intermédiaires

 

Programme

 

8h30 – 8h40         Introduction

Laurent VIGIER – Président, Amis du Fonds Mondial Europe 

 

8h40 – 9h00         Pays à Revenu Intermédiaires (PRI) et besoins financiers, entre financements nationaux et aide publique au développement : quelles voies possibles ?

Piera TORTORA – Conseillère principale, Direction de la Coopération pour l’Aide Multilatérale pour le Développement, OCDE

 

9h00 – 9h20        Etat des lieux et enjeux de la lutte contre le VIH/SIDA et la Tuberculose en Europe de l’Est et Asie Centrale (EECA)

Martin van den BOOM – Conseiller technique, Programme de lutte contre la tuberculose et les multi-résistances, Maladies transmissibles et sécurité sanitaire, Bureau régional de l’OMS pour l’Europe

 

9h20 – 9h40        PRI et financements nationaux en santé – Quelle transition possible pour les pays d’EECA

Sergey VOTYAGOVDirecteur exécutif, Réseau Eurasien pour la Réduction des Risques

 

9h40 – 10h00      Financements en santé et Initiative pour un Accès Equitable

Dominik ZOTTIConseiller spécial, Le Fonds Mondial

 

10h00 – 10h25    Discussion

 

10h25 – 10h30    Conclusion

Laurent VIGIER – Président, Amis du Fonds Mondial Europe

Share This