Les 20 et 21 avril derniers, le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale italien a organisé le « Civil 7 » : une réunion de deux jours entre les organisations de la société civile (OSC) au niveau international et la présidence italienne du G7. Plus de soixante représentants de la société civile venant d’Allemagne, de Belgique, de Cambodge, de Cameroun, du Canada, de France, du Japon, de Jordanie, d’Italie, du Malawi, de Pays-Bas, de Royaume Unis et des Etats-Unis ont pris part à cet événement.

A l’occasion de cette rencontre avec les membres du Sherpa du G7, les OSC ont pu faire part de leurs recommandations aux dirigeants du G7 sur les enjeux tels que le financement du développement, le climat et l’énergie, l’éducation, l’égalité des genres, la migration et la crise des réfugiés, la sécurité alimentaire et la nutrition, ainsi que la sante mondiale.

Les propositions de la société civile ont été remises au chef de cabinet du sherpa du G7, Alessandro Motta, ainsi qu’au Sous-Secrétaire d’Etat italien aux Affaires Etrangères et à la Coopération Internationale, Benedetto Della Vedova.

Selon les OSC, le prochain sommet du G7 semble être considéré comme un sommet de transition en raison du contexte géopolitique actuel (nouvelle administration américaine et l’élection présidentielle en France, en Allemagne et au Royaume-Uni). Il y a donc un risque que ce contexte ne favorise pas des prises de mesures concrètes par les dirigeants du G7 à Taormina. Les organisations de la société civile ont donc appelé le président du Conseil italien, Paolo Gentiloni, à montrer la voie à suivre aux autres dirigeants du G7 afin de poursuivre les engagements pris lors des précédents sommets. Dans le domaine de la santé en particulier, ils ont souligné l’importance de s’appuyer sur les succès passés du G7 – y compris dans la lutte contre le VIH/sida et le renforcement des soutiens envers le Fonds mondial -, et de poursuivre des engagements mesurables et concrets en faveur du renforcement des systèmes de santé, des mesures de préparation aux situations d’urgence et de la couverture santé universelle, conformes au principe de ne laisser personne pour compte et de terminer le travail inachevé des OMD.

Les propositions de la société civile dans le cadre du G7 sont disponible ici (en anglais seulement) : « CIVIL SOCIETY PRIORITY POLICY POINTS »

Clara Banya de l’organisation « International Community of Women Living with HIV » au Malawi, soumet des propositions en lien avec la santé

Share This