Genève – 25 novembre 2008

Le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme est heureux d’annoncer que son Conseil d’administration a approuvé 94 subventions d’une valeur totale de 2,75 milliards de dollars US sur deux ans. C’est la huitième fois que le Conseil d’administration approuve de nouvelles propositions pour soutenir des programmes de lutte contre ces trois maladies et cette huitième approbation est la plus importante dans l’histoire de l’organisation, plus de deux fois la taille de chacune des précédentes. La décision a été prise pendant le week-end à New Delhi où le Fonds mondial tenait la dix-huitième réunion du Conseil d’administration.

Avec ces nouvelles approbations de financement, l’ensemble du portefeuille des subventions du Fonds mondial atteint désormais 14,4 milliards de dollars US distribués dans 140 pays.

« C’est le montant le plus élevé jamais atteint pour de nouveaux financements. Ces nouvelles ressources aideront de manière significative le monde dans la réalisation d’objectifs planétaires tels que l’accès universel au traitement et à la prévention du sida et la réduction de moitié d’ici 2015 de la mortalité due à la tuberculose et au paludisme », a déclaré Rajat Gupta, président du Conseil d’administration du Fonds mondial.

« Cette expression exceptionnelle de l’augmentation de la demande nécessite un regain d’effort pour mobiliser de nouvelles ressources », a déclaré Michel Kazatchkine, Directeur du Fonds mondial. « Nous avons un formidable message à donner aux pays les plus riches du monde : les programmes de lutte contre ces trois maladies sauvent des vies, réduisent le fardeau des maladies et renforcent les systèmes de santé. Nous vous demandons des ressources afin de réduire de manière efficace l’écart entre les riches et les pauvres et pour construire un monde meilleur et plus sûr.  »

Parmi les propositions approuvées, la majorité des ressources – 51 pour cent – est destinée aux programmes de lutte contre le paludisme. Les propositions concernant la lutte contre le sida et la tuberculose représentent 38 pour cent et 11 pour cent chacune.

Quatre-vingt-dix pour cent des subventions approuvées aujourd’hui sont destinées à des pays à faible revenu, avec la majorité des ressources – 77 pour cent – pour l’Afrique et le Moyen-Orient. L’Asie et le Pacifique occidental recevront 14 pour cent des montants approuvés, l’Amérique latine et les Caraïbes six pour cent, et l’Europe de l’Est et l’Asie centrale six pour cent.

Les prochaines décisions de financement des propositions seront annoncées en novembre 2009.

Dans un autre domaine, le Fonds mondial est heureux d’annoncer le lancement de l’organisation les « Amis du Fonds Mondial – Asie du Sud et de l’Ouest ». Cette organisation se chargera de faire reconnaître et de promouvoir, dans la région, les programmes soutenus par le Fonds mondial. Elle cherchera également à aider les pays bénéficiaires des financements du Fonds mondial à obtenir les meilleurs résultats possibles des subventions obtenues. Son Conseil d’administration et son Conseil consultatif comprennent un certain nombre de leaders régionaux dans les domaines de l’entreprise, de la santé et universitaire.

Les « Amis du Fonds Mondial – Asie du Sud et de l’Ouest » est la toute dernière de ces organisations à être développée depuis la création du Fonds mondial en 2002 et rejoint ainsi un réseau d’associations réparties dans le monde entier et plus précisément aux États-Unis, au Japon, en Europe, en Afrique et en Amérique latine.

###

Le Fonds mondial est un partenariat unique entre le public et le privé, dont la mission est d’attirer et de décaisser des fonds supplémentaires pour la prévention et le traitement du sida, de la tuberculose et du paludisme. Ce partenariat entre gouvernements, la société civile, le secteur privé et les communautés affectées constitue une approche novatrice de financement international dédié à la santé. Le Fonds mondial œuvre en étroite collaboration avec d’autres organisations bilatérales et multilatérales pour compléter les efforts en cours visant les trois maladies.

Share This