L’Ambassadeur Richard Holbrooke, émissaire de Barack Obama pour l’Afghanistan et le Pakistan est décédé lundi 13 décembre 2010 des suites d’une crise cardiaque.

Celui que le président des Etats-Unis qualifie de « véritable géant de la politique étrangère américaine », avait entamé sa carrière de diplomate dans les années 1960. Nommé Ambassadeur en Allemagne en 1993, Richard Holbrooke a été ambassadeur des États-Unis aux Nations unies, de 1999 à 2001. Richard Holbrooke fut l’un des principaux architectes des négociations de paix en Bosnie-Herzégovine par l’intermédiaire des accords de Dayton en 1995.

L’engagement de l’Ambassadeur Richard Holbrooke dans la lutte contre le sida fut exemplaire.

De 2001 à 2009, il fut Président Directeur général de la « Coalition mondiale des entreprises contre le VIH/sida, la tuberculose et le paludisme » (« Global Business Coalition on HIV/AIDS, Tuberculosis and Malaria » GBC) et l’artisan de la mobilisation des entreprises en faveur de la lutte contre le sida, notamment avec le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme.

A ce titre il siégea au sein du Conseil d’administration des Amis du Fonds Mondial Europe et contribua a accroitre l’investissement du secteur prive dans la lutte contre les épidémies dans les pays les plus pauvres

Share This