10000000000003E80000029A83BE587A

Copyright William Daniels

Investir dans le futur, vaincre le paludisme

 

« En orientant nos financements vers des interventions avérées de lutte contre le paludisme, nous créons des communautés en meilleure santé au sein d’économies plus robustes. »                                                                         Ban Ki-Moon, Secrétaire général des Nations Unies

À l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le paludisme le 25 avril, les Amis du Fonds Mondial Europe se joignent à l’appel du partenariat Roll Back Malaria (RBM) et du Fonds Mondial pour une hausse des investissements afin d’éliminer le paludisme à l’échelle mondiale.

Selon le Rapport 2014 sur les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), le monde est sur le point d’atteindre sa cible sur le paludisme : avoir maîtrisé le paludisme et commencé à inverser la tendance de l’épidémie. 4 millions de décès dus au paludisme ont été évités depuis 2001, dont 97% auraient touché des enfants âgés de moins de 5 ans. La baisse des décès dus à cette pandémie est estimée à 47% depuis 2000. Le Fonds mondial, grâce aux programmes qu’il finance depuis sa création en 2002, a permis la distribution de 450 millions de moustiquaires imprégnées et le traitement de 470 millions de cas.

La mobilisation mise en œuvre dans le cadre des OMD a donc permis d’importants progrès mais, comme le rappelle le Dr Fatoumata Nafo-Traoré, Directrice exécutive de RBM, « nous avons parcouru la moitié du chemin avec la moitié des financements ». Le total des financements internationaux et intérieurs consacrés à la lutte contre le paludisme a atteint, pour l’année 2013, le record de 2,6 milliards de dollars US mais reste loin des 5,1 milliards annuels que RBM estime nécessaire pour l’élimination de ce fléau à l’horizon 2030.

Comme le rappelle le Fonds mondial, les succès en matière de lutte contre le paludisme sont fragiles, « dans de nombreux pays, si les démarches de prévention ne sont pas maintenues, le paludisme pourrait regagner du terrain en une seule saison de forte transmission ».

La journée mondiale de lutte contre le paludisme doit donc être l’occasion de rappeler la nécessité d’une intervention et d’un engagement politique continus pour le contrôle durable du paludisme et son élimination progressive.

En savoir plus :

Communication de Roll Back Malaria 

Communication du Fonds mondial

Communication de l’Organisation Mondiale de la Santé

Share This